2019-5-AeroRevue

NB: cette publication de l’Aéro Revue (publiée par l’AéCS) explique une partie du problème.
Mais l’AéCS (Aéro Club de Suisse) et la FSVV (Fédération Suisse de Vol à Voile) n’ont jamais transmis cette information à leurs membres, et n’ont ensuite rien entrepris pour remédier à cette décision à posteriori (par ignorance des Latins?).
C’est uniquement grâce une initiative (malheureusement retardée) des groupes romands concernés, soutenue par Me Pierre Moreillon, que l’on voit apparaître des solutions qui pourraient endiguer cette absurdité flagrante.
L’association “English Only NO!” est maintenant là pour centraliser les forces.

Le chapitre “English only” est rouvert

L’OFAC est appelé par la CTT-N à renoncer à la mise en oeuvre de l'”English only”.