Radiotéléphonie aéronautique : que fait-on de la sécurité ?

Radiotéléphonie aéronautique : que fait-on de la sécurité ?

Source :
https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20205758

Benjamin Roduit, conseiller national

Cela fait 9 mois que le Parlement a voté un retour au bilinguisme. Malgré sa volonté, le monopole de l’anglais subsiste. Skyguide a pourtant procédé à un examen de sécurité et recommandé la réintroduction du français dès que possible à Sion. Or, la Confédération a confié à Skyguide la gestion de l’espace aérien concerné et la fonction d’autorité ATS au sens des annexes 2 et 11 de la Convention de Chicago.

Comment le Conseil fédéral assurera-t-il la mise en oeuvre rapide de cette recommandation ?

Radiotéléphonie aéronautique : que fait-on de la sécurité ?

Voice in english : plainte pénale de la ville de Sion. L’OFAC au-dessus de la loi ?

Source :
https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20205756

Benjamin Roduit, conseiller national

En date du 11 septembre, la municipalité de Sion a informé le DETEC d’une plainte pénale pour déni de justice (retard injustifié à statuer) à l’encontre de l’OFAC au sujet de l’interdiction de pratiquer la langue locale dans la radiocommunication aéronautique.

Le Conseil fédéral va-t-il enfin prendre des mesures pour débloquer rapidement cette situation qui prend des proportions inquiétantes ?

 

Langue de radiotéléphonie à l’aéroport de Sion : l’OFAC va-t-il enfin appliquer la volonté du Parlement ?

Langue de radiotéléphonie à l’aéroport de Sion : l’OFAC va-t-il enfin appliquer la volonté du Parlement ?

Langue de radiotéléphonie à l’aéroport de Sion : l’OFAC va-t-il enfin appliquer la volonté du Parlement ?

Source :

https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20205691

Jean-Luc Addor, conseiller national

La motion 19.3531 “Ne pas interdire les langues nationales pour les vols à vue non commerciaux” a été acceptée par les deux conseils. Le 11 décembre 2019, la Ville de Sion a demandé à l’OFAC, pour l’aéroport de Sion, une dérogation autorisant les pilotes, avec effet immédiat, à pratiquer à nouveau la radiotéléphonie en langue française.

Pourquoi aucune décision n’a-t-elle encore été prise et dans quel délai l’OFAC va-t-il enfin appliquer une volonté parlementaire limpide ?

 

Vu à la télé : la vérité si je mens…

Vu à la télé : la vérité si je mens…

Une extraordinaire démonstration de “la vérité si je mens” vue par l’OFAC. 

 

Télévision Suisse Romande, lundi 14 septembre à 12:45

https://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/aviation-lobligation-de-parler-anglais-avec-la-tour-de-controle-va-durer-?urn=urn:rts:video:11602467

Ils veulent nous faire avaler que c’est le processus démocratique qui freine le retour à la sécurité aéronautique !
GRAVE…

 

Radiotéléphonie aéronautique : que fait-on de la sécurité ?

Cela fait 9 mois que le Parlement a voté un retour au bilinguisme.

Radiotéléphonie aéronautique : que fait-on de la sécurité ?

Source :
https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20205620

Benjamin Roduit, conseiller national

Cela fait 9 mois que le Parlement a voté un retour au bilinguisme. Malgré sa volonté, le monopole de l’anglais subsiste. Skyguide a pourtant procédé à un examen de sécurité et recommandé la réintroduction du français dès que possible à Sion. Or, la Confédération a confié à Skyguide la gestion de l’espace aérien concerné et la fonction d’autorité ATS au sens des annexes 2 et 11 de la Convention de Chicago.

Comment le Conseil fédéral assurera-t-il la mise en oeuvre rapide de cette recommandation ?

DOMMAGE : Benjamin RODUIT n’a pas pu être présent lors de la session des réponses…
La question va être reposée une seconde fois… 

 

Parler pour ne rien dire…

Parler pour ne rien dire…

« Voler est un rêve humain vieux comme le monde. Depuis 100 ans, notre autorité encadre des pilotes, des constructeurs, des aérostiers et des voyageurs qui veulent réaliser ce rêve. Pour que le rêve ne se transforme pas en cauchemar, des lois et des réglementations s’imposent. Mais, à leur tour, elles ne devraient pas tourner au cauchemar pour les acteurs de l’aviation. Nous devons constamment faire notre autocritique: n’appliquons-nous pas la réglementation de manière trop stricte? »

Christian Hegner, Directeur de l’OFAC (in : Brochure d’anniversaire de l’Office fédéral de l’aviation civile, juin 2020)