Les pilotes romands qui ne parlent pas anglais risquent d’être “grounded”

Les pilotes romands qui ne parlent pas anglais risquent d’être “grounded”

Emission du 26 avril et reportage du 19h30

A compter du 20 juin, l’anglais sera la seule langue utilisable dans les communications radiotéléphoniques avec les services de navigation dans l’espace aérien suisse. Une révision de la loi fédérale sur l’aviation l’impose.

Trois aéroports romands sont concernés: Sion, Payerne et La Chaux-de-Fonds. Genève est en effet un cas à part en termes de législation, car situé partiellement sur territoire français.

Et cette nouveauté met nombre de pilotes en émoi. Qui pourraient bien ne plus avoir le droit de voler, faute de maîtriser suffisamment la langue des frères Wright.

Néanmoins, deux motions ont été déposée au National pour repousser l’application de la nouvelle loi. Des discussions sont aussi en cours avec l’Office fédéral de l’aviation civile.